LE CHATEAU DE CHAVILLE
RESTITUE EN 3D A LA FIN DU XVIIe SIECLE


 
 

LES JARDINS 
DU COTE DU LEVANT


Vue aérienne des jardins du côté du levant. 
(Restitution de PHIDIAS 3D, 2014)  
 
 
Les jardins situés à l'est, du côté du levant, possèdent un nombre impressionnant de fontaines et bassins, reliés entre eux par un système - plus complexe qu'il n'y paraît  - d'allées rectilignes formant un grand labyrinthe. Le promeneur est récompensé de son long parcours par la découverte des "Treillages" et de "l'Amphithéâtre", qui constitue un point de vue.  



 
Le Petit parterre 

 
Situé aux pieds de l'annexe principale, ce parterre de taille modeste est animé en son centre d'un bassin. 

 
Le "Petit parterre" et son bassin.
(Restitution de PHIDIAS 3D, 2014)




 

Le Petit parterre (détail), vers 1720.
(Archives nationales, O1 1521)







Les bassins dits des "Nouveaux ouvrages" 


Détail de la première partie des jardins du levant. 
(Archives nationales, Cartes et Plans, N III SO 532)
 
Quatre bassins ponctuent le dédale des allées dans cette partie des jardins :
-"Les nouveaux ouvrages" (n°8) ; 
-"L'Ovale des nouveaux ouvrages" (n°9).

Dans cette partie des jardins se situent également :
-"La Cerisaye" (n°12) ;
-"La Petite Orangerie" (n°20). 







"Le parterre nouveau " (n°11)


Détail sur l'environnement du "parterre nouveau" (n°11) 
(Archives nationales, Cartes et Plans, N III SO 532)

Ce parterre se compose de trois pelouses de gazon, encadrées de nombreux ifs. Trois fontaines l'égayent, deux petits bassins en haut, et un plus grand en bas, lequel paraît néanmoins de même taille que les autres depuis le grand parterre.

En outre, on constate que le parterre initial qui imitait celui de la Couronne à Vaux a été remplacé par ce "parterre nouveau", d'où son intitulé. 





Le "nouveau parterre"
(Restitution de PHIDIAS 3D, 2014)



 


"La fontaine Courtanvaux" (n°10)


Détail sur l'environnement de la "Fontaine Courtanvaux" (n°10) 
(Archives nationales, Cartes et Plans, N III SO 532)

Au centre de ce bosquet, un bassin porte le nom de Courtanvaux, seigneurie liée  à la famille Le Tellier. Les contraintes liées à l'ingratitude du plan triangulaire de cet espace ont été habilement surmontées par l'utilisation du cercle. 






Au bout du jardin


Détail des jardins du côté du levant, vers 1700 :
"les treillages" et "l'Amphithéâtre"

(Archives nationales, Cartes et Plans, N III SO 532)
 

On distingue sur ce plan : 
-"L'Isle sèche", qui reproduit de manière modeste le dispositif de "l'Isle" des jardins du couchant (n°3) ;
-"L'Octogonne", bassin qui permet de refléter les berceaux (n°4) ; 
-"Le Bassin du Cordon" (n°6) ;
-"L'Ovale pointu ou des quatre bassins" (n°7).

 



 
"Les Berceaux" de treillages (n°5)

Proposition de restitution des Berceaux 
(Restitution de PHIDIAS 3D, 2014)
 
Le jardin s'organisant au moyen d'une immense patte d'oie constituée de trois allées principales, l'allée qui se dirige vers l'est s'achève par une monumentale composition de treillages.



 

Détail du plan des treillages de Chaville, vers 1700
(Archives nationales, Cartes et Plans, N III SO 532)

 
La galerie de treillage posséde un plan en U. On y accède par plusieurs marches de gazon au tracé de courbes et contre-courbes. Un bassin octogonal reflète les berceaux. 




 
"Berceau de treillage du Jardin de Chaville", vers 1700.
"A Paris, Chez N[icolas] Langlois, Avec Privil[ège]". 

(Collection particulière)
 
Cette représentation de berceaux de treillage - non localisé avec précision - permet de donner une idée de la magnificence des berceaux de treillages situés au bout du jardin. 
 

 


Le Point de vue ou l'Amphithéâtre (n°1 et 2)
 
Détail du plan du "Poinct de Veuë" (1),
ainsi que du "bassin du Poinct de Veuë" (2)

(Archives nationales, Cartes et Plans, N III SO 532)

Depuis le banc, tracé en rose, la vue sur les jardins est assez exceptionnelle, offrant un point de vue sur une partie du château et les jardins alentours. 





Vue depuis l'Amphithéâtre 
(Restitution de PHIDIAS 3D, 2014)






Le Potager 


Détail du plan du potager de Chaville, vers 1700.
(Archives nationales, Cartes et Plans, N III SO 532)

Ce vaste potager est situé à l'extrémité des jardins, entre les treillages et la Pelouse.  Il est ici représenté sous Monseigneur, à l'apogée de son état. Des arbres ont été plantés afin d'apporter de l'ombre. En l'état, le Potager compte 51 sections. A chacune d'entre elles est attribuée la culture d'une ou plusieurs variétés de légumes ou fruits, comme à Versailles ou Meudon. Il fait pendant du côté du levant à "l'allée des fruits" du côté du couchant. Deux zones de "Pré", constituées de simples pelouses, tranchent par leur simplicité avec la richesse des aménagements attenants. 


 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement